notablog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - réels

Fil des billets

vendredi 10 mai 2013

Obsolètes - Aujourd’hui ébaubi

Aujourd’hui ébaubi (Qui exprime une grande surprise)

Ma fille débarque dans le salon, ébaubie :

— Maman, maman ! Ma dent est tombée ! Je me lavais les dents et hop, voilà, elle est tombée. Je ne croyais pas qu'elle allait tomber aujourd'hui ! Tu crois que la petite souris va passer ? Ou la fée ? (la fée est allemande, la petite souris française.)

— Je ne sais pas (en vrai je sais très bien, mais je ne peux pas le lui dire, bien sûr)

makm2013.jpgLe temps passe à une vitesse incroyable. Cinq ans et déjà plus toutes ses dents, je ne vois pas le temps passer et en même temps je mesure le chemin parcouru à ses mots, ses attitudes de pré-pré-adolescente (si si, je vous jure), sa maturité qui parfois me trouble et ses réactions de petite fille de cinq ans. J'ai dit un jour que j'avais la fille la plus belle du monde. C'est toujours vrai. Là tout de suite, elle a une dent en moins, ce qui n'est pas exactement des plus seyant, mais on s'en fiche parce qu'en plus, c'est la fille la plus intelligente du monde (et oui, je sais tous les parents ont les filles les plus belles et les plus intelligentes du monde). Elle vient tout juste de comprendre le B et A BA et ça me fascine de la voir faire ses premiers pas en lecture. Un monde s'ouvre...

Image

Photo: © Delphine Ménard - Tous droits réservés. All rights reserved. Non mais.

jeudi 9 mai 2013

Obsolètes - Aujourd’hui mâche-dru

Aujourd’hui mâche-dru (Gros mangeur, gourmand)

Apple Earth JD Hancock - CCBYEt là se pose la question de l'accord. Suis-je une mâche-drue ? Je suppose que non, si c'est le mâcher qui est dru. Peu importe. Le temps passe et je deviens moins mâche-dru, je croque la vie par petites bouchées (même si je mange toujours trop) et la croque moins à pleines dents. Ce n'est pas forcément un mal, d'ailleurs. Mais les grands gueuletons me manquent parfois. Les voyages au long cours, sans préparation ni planification. Les amitiés sauvages et impromptues. Les rencontres d'un jour qui changent (ou pas) une vie. Toutes ces choses dont je suis si gourmande. Est-ce le fait d'être casée ? D'avoir des enfants (eux en revanche sont source d'un émerveillement sans cesse renouvelé, de ce côté là en terme de bouchées je suis servie). Suis-je seulement moins avide ? Ou plus sage ? Je ne sais. Mais là tout de suite, je me sens comme une gamine de 15 ans. Je pars samedi, je vous raconterai.

mercredi 8 mai 2013

Obsolètes - Aujourd’hui callipyge

Aujourd’hui callipyge (Qui a de belles fesses)

Ce matin en habillant mon fils, je n'ai pu empêcher de me lamenter encore une fois, il n'est pas callipyge. Malgré la couche qui devrait pourtant largement aider, il perd son pantalon faute de rondeurs de derrière. Ma fille, c'est un peu mieux, mais c'est pas ça quand même. Que voulez-vous, j'aime les jolies fesses. Les miennes sont plates comme des crêpes, celles de mon homme manquent un peu de charnu. Parfois, ça me déprime, alors du coup je me console avec les popotins de Princessh. J'ai choisi ici un[1] de mes popotins préférés, mais elle en a plein son (extraordinaire) blog, courez-y voir, ça vous ravigotte une journée acallipyge (pas sûre que le mot existe, mais j'm'en fiche).

Popotin for ever - PrincessH

Note

[1] Illustration : Popotin for ever - Tous droits réservés - © Princessh - utilisée avec l'autorisation de son altesse princière et sérénissime

page 2 de 2 -