Depuis que je traîne mes guêtres sur Wikipédia, j'ai appris des millions de choses sur le copyright, les droits d'auteur, les licences, les contrats...bref, tout un tas de trucs que je n'imaginais pas. Les contributeurs de Wikipédia font très attention aux droits d'auteur, histoire de ne pas "voler" sous prétexte de "liberté" les réflexions/recherches/considérations d'autrui. Et lorsqu'un article ressemble d'un peu trop près à un copier/coller de quelque chose sur le web, Google est notre ami. Il suffit de choisir un petit morceau de texte, de le "googler" entre guillemets, afin de s'assurer que le texte tel quel n'est pas publié autre part. Ce qui d'ailleurs parfois permet de constater que le plagiat sur internet est monnaie courante, la difficulté étant alors de trouver, de la poule ou de l'oeuf, quel est le premier.

Voici un petit exemple de la chose.

  1. L'article bâillement est créé sur Wikipédia le 23 mars à 12.21 par une IP anonyme (un contributeur non enregistré).
  2. À 16.52 ce même 23 mars, un contributeur rajoute un "soupçon de copyright", ayant googlé et trouvé le texte in extenso sur le web. Il marque l'article à l'aide d'un "bandeau" qui explique le problème et liste la page dans la très longue liste des Pages soupçonnées de copyright.
  3. A 16.56, un autre contributeur rajoute quelques infos sur le site d'où provient la page, et fait remarquer que la licence du site paraît gratuite, libre et semble permettre la reproduction de l'article sous les conditions de Wikipédia (la fameuse GFDL).
  4. Le temps passe, la page ne bouge pas.
  5. Aujourd'hui, je passe sur la page des copyrights pour faire le ménache et en suivant les liens proposés par les deux contributeurs précités, je décide de mener mon enquête.
  6. Je commence par envoyer un courriel à l'auteur du site dont semble tirée la page afin de lui demander s'il est d'accord pour permettre à Wikipédia d'utiliser les informations
  7. coup de bol, le webmestre me répond dans les dix minutes en me donnant son autorisation. Cool, je mets donc les infos nécessaires dans la page de discussion, rendant à César ce qui je croyais appartenait à César.
  8. En me penchant sur l'article pour le formater, je me rends compte qu'une IP anonyme a rajouté le 24 mars à 21.20 une mention qui stipule que la page a été rédigée par l'auteur du site baillement.com et qui ajoute pas de copyright, vive la connaissance libre.
  9. Je me fends donc d'un courriel à l'auteur du dit site, en lui demandant s'il est effectivement l'auteur de cet article.
  10. Re-coup de bol, l'auteur me répond (lui aussi dans les dix minutes) qu'il est effectivement l'auteur de l'article (sous IP) et que le site dont nous croyons que l'article avait été tiré l'avait lui aussi copié. Il m'envoie par ailleurs des références incontestables sur la provenance de l'article.
  11. Je mets donc ces nouvelles infos dans la page de discussion, en expliquant le tout. Et en rendant au vrai César ce qui lui appartient.

Ma conclusion : le ouèbe est un vaste copier/coller dans lequel il est difficile de s'y retrouver et de distinguer le copié du collé. Ce qui me conduit à dire que le partage de la connaissance, sous licence libre, dans le respect des droits d'auteur et de la propriété intellectuelle est un vaste chantier. Bref, c'est pas gagné, même si ça approte son lot de méandres intéressants...je sais maintenant tout sur le baillement. ;-)