notablog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Zee internet

Fil des billets

mercredi 10 août 2011

Multitrack

I've been thinking about how YouTube really is an amazing window on the world lately. Or rather, a window on an amazing world, full of people with talent that I would probably never ever get to discover, all competing for their 15 minutes of fame... I've learned one thing today, what multitrack ist. Basically people record different tracks of a song and then mix them together. Some of them do it also completely a capella (imitating the instruments). And I liked it. Especially those two:

via Embruns

and this one

Try a search on YouTube with "multitrack" as a keyword, there's much to stumble upon.

mercredi 16 septembre 2009

Désirs Web 0.1

Oui, je sais, je suis pas la première et je serai sans doute pas la dernière à écrire sur le nouveau (j'ai du mal à écrire nouveau en fait...) site de Ségolène Royal, Désirs d'avenir. Non, sérieusement. Je l'ai découvert grâce à @julien_f qui le donnait comme exemple de ce qu'il ne fallait pas faire et je ne peux pas m'empêcher de commenter. Désolée.

Je vous passe les erreurs 500 dont le site souffre depuis deux jours (pages accessibles environ une fois sur 10) et me concentre sur les raisons pour lesquelles je pense que ce site est une monstruosité.

Un site beau ?

Bien sûr, la beauté est subjective, mais franchement, ce site ressemble à ceux que je faisais quand j'ai commencé à utiliser Dreamweaver et que je ne savais même pas ce qu'était un style CSS. Je ne suis franchement pas une foudre en terme de design, mais Désirs d'avenir ressemble à un site des années 90, avec des ombres portées à deux francs cinquante (ouais, même pas dignes d'être passé à l'euro). Je trouve le design bâclé et sans originalité aucune. Sans compter que le fond utilisé est un fond tiré d'une banque de données de fonds d'écran pour Windows Vista (je suis d'ailleurs curieuse de savoir dans quelle mesure ce fond est libre pour une utilisation telle que celle-là). Bref, je trouve ça vraiment très moche. Mais bon, passons, des goûts et des couleurs, on ne discute pas. desirdavenirs01.png

Un site accessible et conforme aux standards ?

Plus important que le look, pour moi, est l'accessibilité. La page d'accueil est faite toute en flash. Pas un flash nouvelle formule (ça fait longtemps que j'ai pas touché à flash, mais je sais qu'on peut maintenant faire des sites en flash dont le texte est "copier/collable" par exemple), plutôt un flash des débuts. A mon avis, la page d'accueil a été faite avec un flash 5 trouvé dans le DVD offert par un quelconque PC Impact ou autre magazine qui vous donne des logiciels obsolètes gratuitement. Or on sait que le flash, ben c'est pas top pour l'accessibilité. Sans compter que ça ne permet même pas d'indexer correctement la page dans les moteurs de recherche. La vidéo se lance toute seule, on peut pas l'arrêter, la page d'accueil met trois plombes à charger... j'en passe et des meilleures. En bref, moins pratique que ce site, tu meurs. Je suppose qu'aucun des supporters de Ségolène n'a de problèmes de vision, ni de connexion lente, aucun n'a Linux sans flash etc. Magique. Heureusement, les pages générées avec Joomla sont conformes au standards, elles...

Un CMS (Content Management System) libre mais...

Oui, parce que le point positif du site, c'est l'utilisation d'un CMS (gestionnaire de contenus) Open Source. Le site est construit avec Joomla, qui bénéficie d'une communauté active et dégourdie. Bref, je dirais, c'est un bon point. Voire un très bon point. En plus, un CMS, c'est pratique pour ce genre de site. Capture d'écran du site http://desirsdavenir.com - 16 septembre 2009 Voilà cependant qu'en regardant le pied de page, je tombe sur cette mention : 'Joomla template created with Artisteer'. Je vais voir. Le site d'Artisteer dit :

With Artisteer you can instantly create your own great looking, unique Joomla templates without technical skills or learning Dreamweaver, Photoshop, HTML or CSS. Avec Artisteer, vous pouvez créer instantanément des templates très beaux et uniques, sans disposer d'aucune compétence technique et sans avoir besoin d'apprendre Dreamweaver, Photoshop, HTML ou CSS. '

Ah ben voilà la réponse à toutes mes questions ! La personne qui a élaboré le site n'a probablement aucune compétence technique, ni en HTML, ni en CSS...

Le prix

Faisons le calcul.

  • Flash 5 dans un DVD gratuit : 3,50 € (prix du magazine)
  • Joomla : Open Source et téléchargement gratuit : 0€
  • Fond d'écran Vista : 0€ (ça pourrait devenir carrément plus si le site de fonds d'écran demande des royalties :))
  • Artisteer : 130$, soit environ 88 € pour la version toutes options comprises
  • Hébergement : allez au pif, on va dire 1000 € pour l'année
  • Temps passé : je dirai environ 2 jours (parce qu'à ce niveau de non-professionalisme, ça doit prendre du temps de mettre un site comme ça sur pied) : 1200 € (chuis vraiment sympa) ou trente secondes, si l'on en croit ce fabuleux générateur de sites
  • TOTAL : 2291,50 €
  • Prix apparemment payé 41860 €

Je vous laisse méditer.

Ce qui me tue, dans cette histoire, c'est que dans un monde où tant de belles choses sont disponibles librement, on arrive à faire un truc (je vous dis, j'ai du mal à l'appeler site) aussi ... minable (ah non, y'a pire, voir ici). Belle image que nous donne Madame Royal. Ou alors, comme je l'ai lu dans quelques commentaires, c'est un buzz, le vrai site clinquant sortira dans quelques jours. Si c'est le cas, pour un coup d'essai, c'est un coup de maître. ;-) Sinon, ben on est vraiment dans le web...0.1, max.

Ah ben tiens, j'ai pas le temps de finir ce billet que le site a changé. De mieux en mieux. L'en-tête (le truc de Vista) est maintenant le machin informe que vous pouvez voir sur l'image suivante, et dont le bouton "cliquez ici"... n'est pas cliquable. no comment.Capture d'écran du site http://desirsdavenir.com - 16 septembre 2009

vendredi 3 juillet 2009

Le Thunderbird de mes rêves ressemble à Opéra Mail

Dans les démarches toujours renouvelées destinées à augmenter ma productivité (on ne rit pas au fond près de la fenêtre), ça fait un bout de temps que je cherche un client de messagerie qui me permettrait de visualiser tous mes emails d'un coup.

Je m'explique. Je suis une inconditionnelle de l'IMAP, ne serait-ce que parce que j'ai deux ordinateurs (un portable et un ordinateur de bureau) et que j'ai besoin de garder mes mails synchronisés d'un ordinateur à l'autre. Pour cela, rien ne vaut l'IMAP. Le "problème" de l'IMAP, en tous cas sur Thunderbird, c'est que du coup, les comptes sont tous séparés. C'est le but de la manoeuvre, me direz-vous. Oui, et non.

Je travaille sur plusieurs projets en même temps, pour des clients différents. Du coup, je navigue entre plusieurs adresses email. Capture d'écran dossiers non-lus Thunderbird Avec Thunderbird, j'ai donc plusieurs comptes, qui s'affichent les uns en dessous des autres. Pour peu que j'aie un ou deux dossiers dans chacun des comptes, le dernier compte est tout en bas de mon écran et je dois scroller comme une folle. Heureusement, il existe une extension magique, Quickfolders qui permet de naviguer dans les différents comptes comme avec des onglets. C'est déjà un progrès.

Dans un monde idéal, je pourrais aussi utiliser les différents modes de "vue" intégrés par défaut dans thunderbird. Sauf que... en français, avec ce p%?*£ de nom "Courrier entrant", si je veux que ce soit lisible, faudrait que ma barre de gauche prenne la moitié de l'écran. Du coup, ces modes là sont inutiles pour moi. Voyez donc sur la capture comme c'est pratique.

Ce que je veux, c'est, comme sur Opéra (que je viens d'installer pour voir) Capture d'écran dossiers mail Opéra

  • La possibilité d'avoir une "boîte virtuelle" qui regroupe tous mes courriers entrants, donc qui aille chercher dans chacun de mes comptes les courriers dans le dossier "courrier entrant" et les regroupe dans un seul dossier.
  • La possibilité de voir dans un seul dossier tous mes courriers non-lus, quel que soit le compte où ils se trouvent.
  • La possibilité de créer un filtre de recherche (dossier virtuel) qui s'applique à tous mes dossiers et le placer dans un dossier spécifique filtre (par opposition à la placer dans un dossier de courrier)

Ces fonctionnalités, Opéra les a, Thunderbird, autant que je sache, non, ou alors en usability zéro (genre les dossiers virtuels pas pratiques du tout).

Bien sûr, il faut rajouter à ces fonctionnalités :

  • La possibilité de rajouter la colonne "compte" pour savoir d'un coup d'oeil de quel compte provient l'email dans la boîte "commune"
  • Colorier les mails suivant leur compte d'origine
  • Réponse par défaut avec le compte kivabien lorsqu'on est dans la boîte commune.
  • Avoir la possibilité de mixer les "et" et "ou" dans les filtres de recherche

Ah et tant qu'on y est, la reconnaissance des listes de diffusion par Opéra est tout simplement géniale, Thunderbird, prends-en de la graine.

Bref, si Opéra était libre je changerai fissa. Il y manque quelques trucs, mais c'est bien plus proche du client de mes rêves. Et puis Thunderbird 3 se fait attendre, attendre, attendre...

jeudi 12 février 2009

Why Standards and Open Source Advocates Should Start Working in the Real World Again

No seriously, I am extremely angry right now. I've installed KDE 4.2 a few days ago and so far, I am pretty happy with it. Mind you, it's not for the faint of heart and I still think it was a huge mistake to ship it with Kubuntu Intrepid, because it is way too advanced (or not enough, depending on how you look at it) for the basic user, but that will do for another post. Screenshot Dolphin failure reading a CD with broken encoding What makes me angry right now is another matter entirely. Yesterday I received a CD from one of my clients. On this CD, one of the folders has a French name, with special characters, "dégustation". The CD was burnt by my client, probably on a Windows machine. I try to open it today with Dolphin. The folder with the special character won't open. I try with Konqueror. The folder won't open. In short, it is broken. I try it on a Windows box, no problem, the folder opens perfectly.

So I look around to try and find a solution to open the CD on my machine, because I need its content. Seems the only way to do this in KDE 4.2 is ... command line [1]. So much for usability.

And while I look around, I end up on this page and this comment, which I reproduce here :

We will no longer support broken encodings in KDE. We have had transition code for several years (at least since 2003) and I think 5 years is enough time for people to finish transitioning to UTF-8 environments.
This bug is about broken-encoded files. *Properly* encoded filenames should be working and if they aren't, please open a new bug report on the subject.
You will hate me for this, but this bug is a WONTFIX. 5 years is enough time. If in 5 years you haven't renamed all your files, you should use the terminal to do it.

So. There is a technical reason (which I cannot understand, way too complicated for me) why this won't be fixed. Fine with me. What seriously pisses me off is the excuse given why this won't be fixed, namely 5 years is enough time for people to finish transitioning to UTF-8 environments.. I find the argument outrageous. Here are my reasons.

  1. How many people even have a clue of what an "UTF-8" environement is all about? Probably 5% of the computer users, and I think I'm being large with that number. "Transitionning to a UTF-8 environment" is not something that has been advertised as the next trendy thing to do while installing your new computer. And I am pretty sure my father (and actually, even myself) has a few CDs from back in the days where file names had special characters and had broken encoding. Does that mean that we won't ever be able to open them again? (Well, my father runs Windows, so he probably does not have that problem to start with, but it's gonna make it harder for me to ever tell him to change for Linux and KDE. So much for usability.
  2. This works in one version, and doesn't in the next (see how that person found a workaround by installing the previous version of Dolphin). In my books, legacy should be one of the most important things that any software should take care of, and more importantly Open Source software. That InDesign (or Word?) doesn't do legacy is more of a commercial trick than anything else, I don't approve of it, but I can understand it. However, I find the fact that a piece of software as often used as a file manager does not allow me to open files from... wait... 5 days ago (this was when the CD was burnt!) completely unacceptable.

I take this example because it really hindered me in my workflow today, but I have encountered this kind of attitude many times over among Open Source advocates, in short, that people should just go along with progress and not look back. Well, guess what, I am an Open Source advocate, and I am also one of those basic users (ok, maybe a little more than that) who works close enough to the "everyday" user to have an idea of what people don't know and don't do. I will call my client and tell her that I couldn't open her CD straight away, and that she should maybe consider in the future not to use special characters because it makes for better cross-OS compatibility. That will be my little stone to the education of the general public into standards. Seriously though, I'll say that I'm on Linux and that it doesn't work. How does that sound? To me, pretty bad, and definitely not like a good advertisement slogan for Open Source altogether.

Basically, what I think we should be looking at here is not to "expect" anyone to have done "anything" that "makes sense", but look at ourselves and say if people haven't transitionned to UTF-8 yet, maybe it is our fault, because we haven't been good enough at communicating on standards and changes and progress. And failing at that will not get us, Open Source advocates, very far.

I think, for example, that Firefox and Open Office are a good example of a mix between "do with the broken" but also "teach people why it's broken and try changing their approach to these things". So yeah, the basic user might be really behind in their "transitionning", but that is where they are, it is the real world. And if we don't go looking for them, they won't come looking for us. To "do with the broken" does not mean "to further the broken", but it is a window of opportunity for us to teach people what good standards and practices are. And should be seen as such, not as a sign that everyone is behind, and we are soooooo ahead [2]

Notes

[1] Or through Nautilus, which I happen to have on my machine and which actually opens the folder, even with the broken encoding. Long live Gnome.

[2] [edit] I've just noticed that nautilus not only opens the folder, but does point out that the encoding is not valid, which is exactly the right behaviour, me thinks. Click on the image to see. nautilus opens a folder with broken encoding

vendredi 6 février 2009

Vente privée vend vraiment de tout

Je suis depuis quelques jours chez Vente Privée, parce que je voulais voir comment ça marchait. Et je ne cesse depuis de m'émerveiller devant la palette de produits qu'ils arrivent à vendre par ce biais. Du CD de Patricia Kaas aux pâtes italiennes (si si, c'est le dernier cri), en passant par les fringues et les casseroles, sans oublier les montres et les habits de bébé.

Dingue.

vendredi 16 janvier 2009

Loi appliquée ou censure facile ?

rubiks7x7.png Je sais plus trop comment, je suis arrivée sur un vieux (tout est relatif) billet de Franck Paul qui se pose la question d'un possible message subliminal dans une vidéo sur Iou Tioube. Comme je suis curieuse, je suis les liens pour aller voir la dite vidéo. Je vous passe les deux-cents crash de Firefox dûs au trop grand nombre de fichiers vidéo (je hais flash) et je finis enfin par arriver sur une page où un petit signe "play" m'enjoins de cliquer pour voir la vidéo. Je clique. Rien. Ou plutôt, ce message : "This video is not available in your country or domain". Je recharge la page, pensant qu'il y a maldonne. Rebelote, "This video is not available in your country or domain" (pour les non anglophones Cette vidéo n'est pas disponible dans votre pays ou sur votre domaine).

Comment ça pas disponible dans my country ? Qu'est-ce qu'il a mon pays ? Ah attends, oui. Je réside en Allemagne (my country dans le sens ioutubien). Et en Allemagne, l'article 86 du code pénal interdit la diffusion de symboles nazis[1]

Je cite :

§ 86 Verbreiten von Propagandamitteln verfassungswidriger Organisationen
Wer [...] Propagandamittel, die nach ihrem Inhalt dazu bestimmt sind, Bestrebungen einer ehemaligen nationalsozialistischen Organisation fortzusetzen, im Inland verbreitet oder zur Verbreitung im Inland oder Ausland herstellt, vorrätig hält, einführt oder ausführt oder in Datenspeichern öffentlich zugänglich macht, wird mit Freiheitsstrafe bis zu drei Jahren oder mit Geldstrafe bestraft.

Capture d'écran You Tube Je ne vais pas tenter une traduction, surtout du code pénal, mais après discussion avec l'homme, voici ce que je comprends.

Une peine sera appliquée à quiconque diffuse des outils de propagande, dont le contenu représente un effort déterminé pour prolonger l'ancienne organisation du national-socialisme. (emphases de ma pomme).

L'effort de traduction est pitoyable, je vous prie de bien vouloir m'en excuser. Les mots bestimmt et fortzusetzen sont très clairs (en tous cas dans ma tête) et surtout très forts. Il s'agit là de moyens de propagande clairs, évidents et d'une intention de prolonger ou reconduire le nazisme.

Bref, quelle que soit la raison pour laquelle la croix gammée fait son apparition dans le petit clip vidéo que Franck a relevé - et je respecte ici les interprétations de chacun -, je ne pense pas qu'elle justifie une censure (je n'ai pas d'autre mot) de la part de You Tube à l'encontre des internautes ayant un adresse IP allemande. Je n'ose imaginer quel robot se balade dans les commentaires de You Tube ou traite les abus rapportés par les internautes afin de déceler une infime possibilité d'infraction à la loi allemande sans plus réfléchir que cela.

Je reconnais qu'il n'est probablement pas simple de trier et qu'il doit y avoir quelques cas assez "borderline". Mais ce "dans le doute abstiens toi" à la machette grossière me paraît quelque peu exagéré. En fait, ce qui me gène dans cette procédure, c'est que si tout le monde (mon fournisseur d'accès à internet par exemple) suit la logique de You Tube, je ne devrais même pas pouvoir accéder au billet de Franck Paul qui contient l'image extraite de la vidéo, ou à cette version là de la vidéo, voire probablement pas à cette page de Wikipédia. Et là, ça devient vraiment de la censure facile.

Notes

[1] Petit article de la Gazette de Berlin à lire ici sur le sujet.

mercredi 14 janvier 2009

Copyright and Free Licenses, Much Done, Still Much to Do

© - by Mikelo - CC-BY-SA It is interesting to see how far Creative Commons licenses have gone, and as interesting to note how much work there is to do in order to make free licenses enter everyday's world.

Netzpolitik reports that Al Jazeera put their video footage from the war in Israel under a CC-BY license, and that is great news indeed. It goes to prove how important free licenses are. In this conflict where so little footage is available, because journalists are not allowed to film, I find it fantastic that a news network, which primary goal should be to inform, allows others to use and reuse their information. The information is also of a critical nature, and although news networks are probably used to doing this, to engage in long conversations about what footage can be bought/used/reused would probably harm the quick pace at which this information should be made available. So kuddos to Al Jezeera for doing this, I can only wish more news networks and information sources would do so.

On the other end of the free license spectrum, I stumbled upon a completely different aspect of how people understand copyright while surfing on MakeTechEasier. I must say the last words in this post, which read:

Note: I have taken a lot of time and effort to write up this tutorial. You are free to link to this post, but please do not copy the whole article to your blog/website. THIS IS A COPYRIGHTED MATERIAL.

caught my attention. Especially this comment, which states:

I hope you don’t mind. i have added this as a howto on my webpage, and linked it back to you.

So I followed the link, and ended up on Dave Field's post about the same topic and there again, another line caught my attention:

The Writer has actually copyrighted his material, something i would never personally do, as its counter Open source [...]

The interesting thing here is the discrepancy between the intent (be more like Open Source) and the way copyright is understood (I would never copyright my work). At the time I wrote the commentary, the blog did not have any license information. As such, copyright in its strictest sense was enforced by default.

That is where there is so much work to do. Most people (and I don't blame them, it took me a hell of a lot of time to understand this copyright/free licenses stuff) are using the legal terms wrongly. A free license does not make the "copyright" disappear and you don't have to really "copyright" something since "copyright" _is_ there as soon as you are the author of anything. Of course, you can add a copyright on something provided there are no existing rights. But few people actually know that as long as there is no copyright/license information, any content should be presumed as heavily copyrighted. And few people know that "Open Source" does not necessarily mean dropping the copyright altogether, but rather making sure that the strings attached to the copyright allow better use and reuse of contents. It's interesting that the author of the MakeTechEasier post felt he had to add a warning at the end of his post. In an ideal world, everyone would know that since the source of the tutorial is clear (ie. he signed his post) his copyright should be respected.

And I guess it is our duty, as "open source" or "free content" advocates, to make these things clear and make sure that people understand tham. Hard task if any.

On a more personal note, I am glad and a bit proud that the blog's author decided to use a CC license for his blog after I wrote my commentary, and I can only hope one thing, is that he will spread the word ;-).

vendredi 5 décembre 2008

Petite leçon de droit (ou de morale) à l'attention de ma soeur avocate

Ouais, je prétends pas vraiment apprendre à ma soeur le droit einh, elle est quand même carrément plus douée que moi en la matière. Mais ma notion du droit (et par extension, de ce qui se fait ou pas) sur internet bénéficie probablement d'une expérience accumulée au fil des années et se nourrit de problématiques que j'ai rencontrées notamment lors de mon travail sur Commons, donc on va dire que je tente de lui apporter ces éclairages.

Ce billet est un billet que j'écris suite à l'ajout de photos de ma fille et de ma pomme sur Facebook. La plupart des photos sont chouettes et j'ai moi-même mis des photos de ma fille sur Flickr, donc je ne suis pas complètement averse à la publication de photos de famille et/ou personnelles sur des sites publics. Ce qui me plaît moins, c'est que ma soeur publie des photos de moi et les tagge, cela sans me demander la permission. En l'occurrence, une de ces photos est une photos super chouette de nous trois (ma soeur, ma fille et moi) que je n'ai aucun problème à laisser en ligne, voire à montrer au monde. La seconde est une photo de ma fille et moi, où je suis en chemise de nuit. Une photo que j'ai un peu plus de mal à laisser en ligne.

Facebook Setting

Le problème que pose Facebook est que bien que les préférences de respect de la vie privée soient hautement configurables[1], peu de gens les configurent de façon à ce que leur propre vie privée soit respectée. En l'occurrence, dès qu'une photo est taggée avec le nom de quelqu'un, les préférences par défaut permettent à tous les contacts de cette personne de voir la photo. Du coup, cela veut dire que tous mes contacts, même s'ils ne sont pas "amis" avec ma soeur, peuvent voir cette photo. Et c'est là que le bât blesse. J'essaie sur Facebook, sauf exception motivée, de n'ajouter comme "amis" que des gens que je connais pour de vrai, que j'ai rencontrés. Mais même avec cette limite, il y a dans mes "amis" certaines personnes dont je suis sûre que je ne voudrais pas qu'elles voient une photo de moi en chemise de nuit.

Si l'on s'en tient à la stricte lettre du droit, j'ai un droit de regard sur la publication de photos me représentant. Le droit à l'image. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je publie rarement des images de gens et si je le fais, c'est avec leur consentement (je leur fais pas signer un papier, einh, même si je devrais, mais je leur demande). C'est aussi la raison pour laquelle lorsque je publie des photos représentant des personnes, je ne les mets pas sous licence libre.[2] Je peux donc demander à ma soeur de supprimer la photo (ce qu'elle a fait, d'ailleurs).

En définitive, le droit à l'image est un droit que trop peu de gens respectent. Rarement parce qu'ils souhaitent nuire, mais simplement parce qu'ils ne savent pas. On ne pense pas, en mettant ses photos sur Facebook, à toutes les personnes qui vont y avoir accès. On ne pense pas, en taggant une photo sur Facebook, au fait que cela rend encore plus facile pour la personne (futur employeur, client, que sais-je) qui fait des recherches sur quelqu'un de trouver un maximum d'information sur elles.

Bien sûr, je n'aime pas toutes les photos de moi qui traînent sur le net, mais la plupart ont été prises lors d'événements publics (Wikimania, Reboot etc.) donc je vis avec. Cependant, sur Facebook, je me suis permis de "détagger" des photos de moi, même si je n'ai rien fait pour les faire disparaître, parce que je ne souhaite pas que mes "amis" les trouvent en surfant mon profil.

Bref, pour en revenir là la leçon de droit (ou plutôt de morale), je la réduirai à ce simple conseil :

Avant de publier des photos, de textes et quoi que ce soit d'autre de tes amis ou de ta famille, assure-toi qu'ils sont d'accord avec ta démarche afin de leur éviter de mauvaises surprises (accessoirement, histoire de t'en éviter aussi). Ah et aussi, pour rester dans la légalité.

Notes

[1] Sur la capture d'écran, les préférences qui vous permettent de choisir si les photos taggées avec votre nom sont ou pas accessibles et à qui

[2] J'avais d'ailleurs écrit un billet à ce sujet.