notablog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 28 mai 2013

30in60 - Cinquième lettre - Benjamin

Benjamin est mon cousin (j'avais juste envie d'écrire ça parce que ça rime - c'est aussi la vérité, mais surtout, ça rime). Je le connais donc depuis toujours. Enfin, son toujours, puisqu'il est plus jeune que moi. Il parle comme un djeuns mais n'est finalement plus si jeune que ça. Du coup, histoire de combler les années qui nous séparent, je lui ai parlé d'une partie de nos racines communes. Juste comme ça, parce que je sais qu'il écrit lui aussi et que très certainement cela nous vient un peu de .

30in60-05.jpg

Cinquième lettre. Je ne tiens pas vraiment le rythme parce que je n'ai pas fait de calendrier (je devrais), mais je ne suis pas non plus complètement dépassée. Il est étrange de constater combien ces lettres m'habitent. Je choisis un peu sur le moment à qui je vais écrire (j'ai fait un tableur super chiadé avec les adresses de tout le monde), plutôt en fonction de la chose de la journée qui m'a donné envie d'écrire à telle ou telle personne. Je prends même des notes de ce que je veux écrire aux gens. Juste comme ça, en passant. (Je l'ai pas déjà dit, ça ?) Mon écriture est toujours aussi illisible mais j'ai l'impression que la plume glisse mieux. Il faut aussi que j'achète des enveloppes doublées. Et j'ai fini une cartouche d'encre (entamée au début de ce petit exercice) ! Je crois que la dernière fois que je l'avais changée, les poules avaient des dents (6 mois, un an ? ). Ça veut dire que je produis. Et c'était le but. Sachant que par ailleurs je vis des trucs de dingue dans ma vie de tous les jours, qui me prennent et me donnent une énergie folle. Tout va bien. On continue.

  • Destination : Paris
  • Temps estimé : 2-3 jours
  • Pages : 4
  • Lettre écrite le : 25/05/2013
  • Lettre mise à la Poste le : 26/05/2013
  • Arrivée le : ?

''Qu'est-ce donc que ce truc-là ?- Je tente d'écrire 30 lettres en 60 jours (et quelques) à trente personnes. Tout est expliqué là.

lundi 27 mai 2013

Obsolètes - Aujourd’hui florès

Aujourd’hui florès (Se livrer à une démonstration brillante. Réussir d’une manière éclatante, se faire remarquer par sa dépense, être à la mode)

L'hiver fait florès depuis maintenant...oh, je ne compte plus les jours (seraient-ce des mois ?). Mais je finis par compter les heures. J'ai besoin (et envie) de soleil, de chaleur, de quelque chose de physique. De sentir autre chose que le parfum (au demeurant fort agréable) de la terre mouillée. Besoin de lumière, surtout. Ceci dit, je remercie l'hiver de son aide à la conduite de conversations faciles, hiver briseur de glace qui permet à chacun d'alimenter des conversations qui parfois ne pourraient l'être qu'à grand peine. Et puis en fait, là tout de suite, j'ai plein de soleil dans le coeur. Mais quand même. Un petit hâle ne serait pas de trop.

samedi 25 mai 2013

Obsolètes - Aujourd’hui malévole

Aujourd’hui malévole (Qui a de mauvaises intentions)

Je crois être plutôt gentille, dans mon genre. Mais aujourd'hui, à attendre mon homme qui a trouvé le moyen de rater son avion hier soir pour revenir ici (alors que je devais partir à Berlin ce matin), je me sens plutôt malévole. Je me demande à quelle sauce de rage et de cris et de colère je vais bien pouvoir le manger quand il va arriver par le premier avion disponible, à 18.00 ce soir (!). En attendant, je vais aller au cirque.

vendredi 24 mai 2013

30in60 - Fourth Letter - Federico

I'm already behind in this project. Reason is I got completely thrown off by holidays. No Post days and the feeling that I had time. Which I don't have. But the letters are trickling out and I'm loving this. Today's letter (well, yesterday's or something) was to Federico. I don't know Federico very well. We've met a few times, but in a public setting rather than in a private one. I do know, or at least, I think I do know some things about him. Not so much personal things, but a bit how he ticks. Which makes writing a letter both easy and tricky. I wanted to avoid the topic we obviously have in common, but I didn't. It made too much sense to tackle it. 30in60-04.jpg

I wrote the letter in two parts (on the same day, but at a few hours intervall). Which brings me to reflect on time in letter writing. We've gone from having news travel for days before they reached their addressee to instantaneity in communication. You click, the other receives a ping wherever they are. Letter writing is obsolete almost as soon as you seal the enveloppe. Not so much the "art" of letter writing, but the content. Because while the letter is on its way through physical means, you've probably in some way or another have had a thousand opportunities to communicate with the person you sent a letter to. Letter writing is also asynchronous. Letters (if of course they go both ways), might cross each other, and answer questions you forget you have asked. Which is exacerbated by the fact that you "send" a letter in a physical way and usually do not keep a copy, which means there's much potential for forgetfulness (what question is my correspondant answering to? I don't remember what I asked!). Anyway, I'm back on track, hopefully. Next letter will be sent on Saturday, if everything goes well.

  • Destination : Milano, Italy
  • Estimated time : 2-4 days
  • Pages : 4
  • Letter written on : 23/05/2013
  • Letter sent : 24/05/2013
  • Arrived : 28/05/2013

What's this about?- I'm trying to write 30 letters in 60 days (and some), it's all explained here

jeudi 23 mai 2013

Obsolètes - Aujourd’hui piaffe

Aujourd’hui piaffe (Faste, ostentation, vaine somptuosité en habits, en meubles, en équipage, pour attirer l’attention sur soi)

Ce matin j'étais garée entre une Jaguar et une BMW X5. J'habite dans une ville riche. Si riche que je connais maintenant toute la gamme des Mercedes SLK (équipage dont je tiens à dire que je ne connaissais même pas l'existence il y a 5 ans), que je maîtrise la Porsche comme aucune autre et que les Audi n'ont plus de secret pour moi. Tous les matins en conduisant ma fille à l'école je passe devant un garage Jaguar/Aston Martin. Je suis si déformée par l'ostentation qui règne ici en matière de voitures que je me suis trouvée un jour à Berlin dans un taxi pensant "Tiens, les voitures sont bizarres ici.", pour quelques jours après me rendre compte en revenant que le "bizarre" était que les voitures à Berlin étaient "normales", de toutes les tailles et de tous les modèles. Ici, le choix de la voiture se fait surtout pour la piaffe (sauf la mienne, bien sûr, un Citroën Berlingo très joli).

mardi 21 mai 2013

Obsolètes - Aujourd’hui pasquille

Aujourd’hui pasquille (Plaisanterie grossière, insultante)

On ne connaît jamais les gens que l'on croit connaître. J'ai fait l'expérience aujourd'hui de découvrir (ou d'approfondir ?) une facette de quelqu'un que j'aimais bien (l'usage du passé en dit long) et qui par des pasquilles a réussi à me faire douter de l'affection que je lui portais. L'humour est un art difficile, qui lorsqu'il ne passe pas peut engendrer de vraies remises en question d'une relation, voire même d'une amitié. À méditer.

lundi 20 mai 2013

Obsolètes - Aujourd’hui salauderie

Aujourd’hui salauderie (Acte, parole de salaud)

Je ne vous dis même pas combien de salauderies j'ai pu formuler in petto à l'encontre de la pluie incessante, de mes voisins riches et radins, de mon homme lent, de mes enfants bruyants, du ciel couvert, de la terre détrempée, de mon téléphone toujours déchargé, de ma banque toujours rouge, des trèfles à trois feuilles qui n'en ont pas quatre, du printemps absent. Bref, aujourd'hui, j'étais énervée.

30in60 - Third letter - Hannah

The cool thing about writing to Hannah, is that I can write in 3 languages. Which I did. To come to the conclusion that the worst thing about writing to Hannah, is that I can write in 3 languages. This letter was a mess. You've been warned. 30in60 - Letter #3 - Hannah This said, I guess this letter was a good example of the reason why I wanted to do this challenge. I wanted to find myself in difficult situations, where words would be stuck and I had to unstick them. I conceived this (although conceived is a bit of a hyperbole for what was really just a spur of the moment thing) to be an incentive to write more. Even when I am not happy with what I write. Write "further" so to speak. Well, this letter was very difficult. And I'm not exactly happy with it. But I guess it's a letter and beats an invoice from EDF. So there.

  • Destination : Paris, France
  • Estimated time : 2-3 days
  • Pages : 4
  • Letter written on : 19/05/2013
  • Letter sent : 21/05/2013 (sending tomorrow since today is a holiday)
  • Arrived : 23/05/2013

dimanche 19 mai 2013

Obsolètes - Aujourd’hui faufiler

Aujourd’hui faufiler (Introduire)

100pesos_1euro.jpgCette pièce qui gît au coin de la tablette de ma salle de bain est une pièce de cent pesos chiliens (soit 0,16€) que J'ai retrouvée il y a quelques jours dans la rainure caoutchouc du lave-linge. Ces pièces là ressemblent étonnament aux pièces de un euro[1]. Je m'en suis servi pour les caddies, et peut-être en ai-je faufilé par mégarde une ou deux dans un parcmètre ou l'autre, mélangées qu'elles étaient avec ma petite monnaie.

Note

[1] L'image n'est évidemment pas à l'échelle. Source: Wikipedia anglophone - Chilean coins et Common face of one euro coin

Obsolètes - Aujourd’hui ébaudi

Aujourd’hui ébaudi (Mis en allégresse)

Ce printemps qui ne vient pas, ou plutôt cet hiver qui s'attarde, fait qu'il est devenu rare de voir déambuler dans les rues et se promener sur les routes ceux que les locaux appellent les "waldscheisser" (pas sûre de l'orthographe), ou les gens qui ch**** dans la forêt. En gros les citadins venus chercher dans le vert du Taunus la dose de chlorophylle qui leur manque au pied de leurs tours grises et qui, ébaubis, se baladent sur les chemins en regardant le ciel qui leur paraît immense.

vendredi 17 mai 2013

30in60 - Deuxième lettre - Camille

Deuxième lettre. J'ai écrit à ma soeur. Mes soeurs habitent loin (très loin - genre y'a des océans entre nous) et du coup le numérique est le moyen le plus simple et le plus sûr de rester en contact. Skype et email sont nos moyens de communication de choix. Mais écrire une lettre donne une toute autre dimension à la communication, surtout lorsque l'on sait que celle-ci va mettre quelques jours (voire semaines ?) à arriver à son destinataire. Je ne suis pas sûre d'avoir écrit beaucoup de lettres à mes soeurs, en fait. Du coup, l'"exercice" (les guillemets pour dire mon scepticisme sur le fait que tout ceci soit vraiment un exercice) était intéressant. 30in60 - Lettre #2 - Camille Je triche un peu, je n'écris pas forcément la lettre le jour où je dois l'envoyer. Simplement parce qu'écrire prend du temps et que je dois trouver le temps. Sans compter que le temps (l'autre) n'est pas toujours au beau fixe puisque le printemps se prend encore pour l'automne. J'aime écrire au soleil, ou à la lueur d'une bougie auprès de laquelle quelques éphémères viennent se brûler les ailes, les soirs d'été.

  • Destination : Bali
  • Temps estimé : 6-9 jours
  • Pages : 5
  • Lettre écrite le : 15/05/2013
  • Lettre mise à la Poste le : 18/05/2013
  • Arrivée le : 05/06/2013

Obsolètes - Aujourd’hui mafflé

Aujourd’hui mafflé (Qui a de grosses joues)

Vous savez pour ma fille. Mais je ne crois pas vous avoir dit que j'avais aussi le fils le plus beau du monde. Mafflé, mutin et charmeur...

nils_05052013_joues.jpg

Obsolètes - Aujourd’hui abstème

Aujourd’hui abstème (Qui ne boit pas de vin)

Je suis abstème et pourtant en retard, ce soir. Je suis abstème et pourtant euphorique, le malaise était dans ma tête. Je suis abstème et plutôt rassurée, du coup. Je suis abstème et l'on me parle de champagne rosé et de bulles fines. Je suis abstème et j'ai envie de rire. Je suis abstème...quand ça me va bien.

mercredi 15 mai 2013

Obsolètes - Aujourd’hui naqueter

Aujourd’hui naqueter (Attendre longtemps à la porte de quelqu’un comme ferait un naquet)

J'adore ces définitions qui comportent dans la définition le mot même que vous recherchez. Qu'est-ce donc qu'un naquet ? Heureusement, Wiktionary à la rescousse, un naquet est un page, un laquais. J'aurais appris un truc.

La servilité est l'un de ces traits de caractère que j'ai du mal à accepter. Attendre comme un chien que l'autre "veuille bien". Et pourtant parfois il m'est arrivé, dans une phase adolescente triste, de naqueter, d'attendre un peu d'amour, de bienveillance. Plus aujourd'hui. Aujourd'hui je prends ce qu'on me donne, sans quémander, et j'en fais quelque chose qui fait que l'équation est toujours résolue en ma faveur. Quoi qu'en pensent les regards extérieurs.

mardi 14 mai 2013

Obsolètes - Aujourd'hui rémora

Aujourd'hui rémora (Obstacle, retardement)

Le rémora à la complétion de cet exercice de réels obsolètes est qu'il leur manque parfois un genre. Aujourd'hui j'ai dû pomper sur Franck pour savoir que rémora était masculin. Je l'aurais bien mis au féminin, moi.

lundi 13 mai 2013

Depuis combien de temps n'avez-vous pas reçu de lettre ?

Je parle d'une lettre, d'une vraie. Un truc en papier, avec une enveloppe, un timbre, écrite à la main. Pas une facture ou une pub, pas un truc officiel des impôts ou de la banque. Une lettre. Une lettre à l'encre peut-être tachée par les larmes ou simplement la pluie, une lettre qui raconte des trucs importants, ou rien. Une lettre dans laquelle quelqu'un se raconte, se livre ou ne parle que du temps qui passe ou du temps qu'il fait. Une vraie lettre, ni électronique, ni virtuelle, un machin qu'on tient dans la main.

<Digimax S800 / Kenox S800>Je serai curieuse de savoir depuis quand vous n'en avez pas reçu. Ou écrit, d'ailleurs. Petit sondage dans les commentaires.

Donc j'ai décidé d'écrire une lettre tous les deux jours pendant deux mois, soit 30 lettres. Je commence après-demain, le 15 mai. D'autres l'ont fait avant moi je suppose et d'ailleurs l'inspiration de ce petit exercice vient de mon amie Consu qui l'a fait avec des cartes postales faites maison. Mais pour que ça marche, il faut que j'ai des gens à qui écrire. Donc, je me tourne vers vous. Ça vous dirait de recevoir une lettre ? Si oui, j'ai besoin de votre adresse (postale, einh, le truc physique). Envoyez-la moi par le biais du formulaire de contact (ou par tout autre moyen que vous auriez de me contacter et qui vous convient mieux) et je vous enverrai une lettre, une vraie. Une lettre à l'encre bleu noir, sur du papier, dans une enveloppe, avec un timbre.

Quelques règles :

  • Dans le cas où vous habiteriez un pays bizarre, où l'arrivée du courrier international pourrait être sujette au bon vouloir sporadique d'une Poste peu fiable, donnez-moi aussi votre adresse mail. Je scannerai la lettre et vous l'enverrai par email, histoire qu'elle ne se perde pas.
  • La Poste ne fonctionnant pas le dimanche, il n'y aura pas de lettres postées le dimanche (oeuf corse).
  • Si vous voulez ajouter un mot-clef à votre adresse, un thème qui vous inspire par exemple, vous pouvez. Je l'intègrerai à la lettre.
  • Je ne publierai pas les lettres que j'envoie (sauf en vous demandant d'abord), mais j'en garderai sans doute une copie.
  • Si nous ne nous connaissons que sous un pseudo, merci de me dire lequel.
  • Je me réserve le droit de changer les règles à tout moment.

English version here >>

[EDIT 15/05] Je suis heureuse de dire que les 30 lettres ont trouvé un destinataire. Je ne peux m'engager pour l'instant à en écrire plus (qui sait, peut-être que je détesterai écrire après ça !) N'envoyez plus vos adresses...

Obsolètes - Aujourd’hui misologue

Aujourd’hui misologue (Ennemi de la raison)''

20130511_benjamin_biolay.jpg''Qui ne connaît pas cet adage : Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point.[1] ? Le coeur serait-il misologue ? Je triche un peu parce qu'il m'a fallu quelques heures pour engranger le plein de coeur et d'émotions que m'a apporté le week-end. Je suis partie, un peu sur un coup de tête, avec quelqu'un que je ne connaissais que peu, voir en concert Benjamin Biolay, que je ne connaissais pas, à Lille. 500 km aller, 500 km retour pour 2 heures de concert et à peine quelques heures autour. Pour l'anecdote, Biolay m'a eue lorsqu'il a chanté "Ton héritage". Mais surtout, dix heures de voiture (et les quelques heures autour), deux heures de concert (avec les deux heures avant à poireauter dans le froid et le vent) avec quelques fous rire, à peine quelques larmes, beaucoup (beaucoup) de mots dans tous les sens, le tout avec une personne que l'on ne connaît qu'à peine, ça vous secoue le coeur, un peu, beaucoup. Un chanteur a gagné une fan, j'ai gagné un souvenir inoubliable, un de ces trucs que la raison a du mal à comprendre, un truc plus grand que tous les mots qu'on met dessus. Vive le coeur misologue, finalement. Si j'avais laissé parler ma raison, je ne serais sans doute jamais partie.

Note

[1] Pensées, Blaise Pascal

dimanche 12 mai 2013

Obsolètes - Aujourd’hui safre

Aujourd’hui safre (Qui se jette avidement sur la nourriture)

Étonnant à quel point des nourritures autres que celles qui sustantent le corps physique peuvent parfois le faire oublier. Et du coup au matin, le corps se rappelle qu'il a besoin de choses quelque peu plus concrètes que les mots, la musique et la pensée. En passant dans la rue mon nez a été attirée par les effluves bien particulières d'une boulangerie au petit matin, dans une ville vide de dimanche. Nous avons acheté un croissant, peut-être deux et safres, les avons engloutis en quelques bouchées, avant de repartir.

Obsolètes - Aujourd’hui s’évaltonner

Aujourd’hui s’évaltonner (Prendre un ton dégagé, s’émanciper)

C'est avec la conscience évaltonnée que j'écris ce billet. Quoi de plus évaltonné finalement que de se défaire de la contrainte dans le cadre d'un exercice dont le but est la contrainte ? S'évaltonner est le mot d'hier. J'ai une excuse bien sûr, une excuse de taille. J'étais en vadrouille. En vadrouille de coeur, en vadrouille de mots, en vadrouille de sens (les cinq). J'ai senti battre mon sang au son de la basse, vibrer mes cils au poids de mes larmes, grandir mon coeur au son des mots et du partage. Émancipée, j'ai laissé derrière moi les rôles, les devoirs, pour me retrouver. Quel bien fou !

vendredi 10 mai 2013

Obsolètes - Aujourd’hui ébaubi

Aujourd’hui ébaubi (Qui exprime une grande surprise)

Ma fille débarque dans le salon, ébaubie :

— Maman, maman ! Ma dent est tombée ! Je me lavais les dents et hop, voilà, elle est tombée. Je ne croyais pas qu'elle allait tomber aujourd'hui ! Tu crois que la petite souris va passer ? Ou la fée ? (la fée est allemande, la petite souris française.)

— Je ne sais pas (en vrai je sais très bien, mais je ne peux pas le lui dire, bien sûr)

makm2013.jpgLe temps passe à une vitesse incroyable. Cinq ans et déjà plus toutes ses dents, je ne vois pas le temps passer et en même temps je mesure le chemin parcouru à ses mots, ses attitudes de pré-pré-adolescente (si si, je vous jure), sa maturité qui parfois me trouble et ses réactions de petite fille de cinq ans. J'ai dit un jour que j'avais la fille la plus belle du monde. C'est toujours vrai. Là tout de suite, elle a une dent en moins, ce qui n'est pas exactement des plus seyant, mais on s'en fiche parce qu'en plus, c'est la fille la plus intelligente du monde (et oui, je sais tous les parents ont les filles les plus belles et les plus intelligentes du monde). Elle vient tout juste de comprendre le B et A BA et ça me fascine de la voir faire ses premiers pas en lecture. Un monde s'ouvre...

Image

Photo: © Delphine Ménard - Tous droits réservés. All rights reserved. Non mais.

- page 2 de 13 -